Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 novembre 2005 7 13 /11 /novembre /2005 00:00


Le blond, l'abrupt et le méméticien
Pascal JOUXTEL, le président de la  Société Francophone de Mémétique  a écrit hier :

   "J'avais un ami psy qui définissait l'intelligence comme la capacité de faire des liens et surtout de produire de nouveaux liens entre des éléments simples.
Vu d'où je suis, on peut considérer non seulement chaque lien entre deux objets mentaux comme un mème capable de se transmettre à travers des solutions de langage ou de comportement, mais également la règle consistant à rechercher systématiquement la fabrication de nouveaux liens comme un mème transmissible et producteur d'intelligence." [.......]

    Je pense que c'est non seulement une excellente définition de l'intelligence humaine et ce, dans tous les domaines que peut répertorier le facteur "g" : conceptuelle, créative, manuelle, théorique, etc...  et notamment celle de très haut niveau qui ne concerne que les "phares" de l'Humanité, mais c'est en même temps une évocation du fonctionnement de type hypertextuel de nos facultés mentales. À côté des perroquets humains qui ne sont capables que de psittacisme, de 'réciter' des listes sans le moindre intérêt, l'intelligence vraie met les objets, les personnes, les êtres en relation et établit donc des passerelles intelligibles entre le cosmos, l'inerte et le vivant.
   D'ailleurs l'essentiel de la mission d'enseigner ne consiste-t-il pas à susciter la création de liens personnels entre les différentes données que renferme un programme scolaire ?

"Un enfant n'est pas un vase qu'on remplit mais un feu qu'on allume." (Rabelais)

  Ainsi l'intelligence ne se développe pas tant sur les données auxquelles font penser les vingt mots qui suivent, mais bien davantage dans les espaces blancs supposés représenter ce qui les relie, logiquement et d'un point de vue sémantique. Par exemple, quel(s) lien(s) entre une ziggourat et les 19 autres mots de cette sélection ? Ce n'est pas aussi aléatoire et étranger qu'il y paraît au premier abord ? (On dira une ziggourat de 7 étages pour faciliter la réflexion...)


Les 20 mots qui suivent sont des liens hypertextes cohérents :

Mèmes       mémétique       mémoires       MemEx

   liens       imitation       psittacisme (26)

analogie       ziggourat

Bush

Gutenberg       systèmes

Dawkins       Blackmore       hypertexte

niche       neurone       astrocyte       synapse       neurotransmetteur

   La meilleure interprétation de ce puzzle psycho-liguistique ou psycho mémétique méritera bien la note de 20/20. Mais, bien sûr, il n'y a pas que vingt liens simples. Il y en a au moins 400 !
Outre les liens (arbitraires) que j'ai associés à ce sablier verbal, les liens-idées et liens-créatifs me paraissent potentiellement plus riches que tout ce qui existe déjà.
    Je pense notamment aux liens à trouver entre neurones et astrocytes.

L'image « http://idata.over-blog.com/0/13/42/39/feu.gif » ne peut être affichée, car elle contient des erreurs.
ziggourat       Bush

Dawkins       hypertexte        Sue Blackmore

Gutenberg       MemEx       mèmes       mémétique

imitation        psittacisme       analogie       liens       systèmes

niche       neurone       astrocyte       synapse       neurotransmetteurs       mémoires

CAGCTAGCAGCTAGCAGCTAGCAGCTAGCAGCTAGCAGCTAGCAGCTAGCAGCTAGCAGCTAGCAGCTAG

     Vous remarquez que le premier niveau est celui du code, celui qui relie les deux éléments terre + eau : la matrice de tout ce qui est vivant. L'ADN est issu de cette association.
Le second niveau est celui du substrat neuronal, de tous les systèmes nerveux.
Le niveau 3 est celui de l'imitation, premier moyen de communication entre tous les systèmes, le niveau pré-mémétique par excellence.
Le niveau 4 est celui de la reproduction des faits culturels & de leur systématisation.
Le 5ème niveau met en relation des humains qui ont mis en relation tous les éléments précédents.
Le 6ème niveau parle de la construction de tout cet édifice, de l'air qui est le liant de tous ces concepts empilés.
Le dernier élément, le feu (sacré) symbolise le soleil qui est notre source de vie indispensable.
L'eau, la terre, l'air et le feu. Les quatre éléments auxquels il ne manquait presque rien pour s'associer, une technologie intellectuelle dont les hommes se sont servis très tôt : l'hypertexte.



Partager cet article

Repost 0

commentaires

valentine 20/11/2005 18:59

C'est super-fort ! Luc est prof de philo au moins pour présenter ça à ses élèves ?? Car moi, au seul sujet qu'on m'a donné sur "nature et culture", je n'ai récolté qu'un très joli 01,25 sur 20, décerné par une sale prof goguenarde qui n'avait rien compris à mon génie. Mais esthétiquement, j'adore la forme de pyramide inversée qui évoque que "ce qui est en haut est comme ce qui est en bas et réciproquement", ainsi que la reconstruction faite ensuite avec ô surprise, en grand mage du soleil monté sur la ziggourat, un "Bush" qui dieu merci n'est pas celui qu'on pense !!

Jean-Pierre CRESPIN 21/11/2005 12:25

 Non ! Luc dit seulement qu'il explique toujours à ses élèves que ce qui est le plus important, ce ne sont pas les connaissances elles-mêmes mais les liens qui les mettent en relation les unes avec les autres. Pourquoi ? Comment ? Quand ? Avec qui ? etc...Luc est prof de maths.Pour la philo, ne te tracasse pas, tout dépend du specimen qui te corrige. J'en ai connu des indécrottables : du genre qui oublaient leur cartable en tout endroit et même qui oublaient leurs enfants à la boucherie. (D'où la légende de Saint Nicolas peut-être...)L'un d'entre eux est même allé jusqu'à me mettre une telle note au Bac sur le sujet "Sciences & techniques...." que je me suis retrouvé d'un seul coup avec un capital de 30 points d'avance en 2 coups de stylo. C'est te dire ! ;o))Oui, ce Bush-là avait de bonnes idées.Il en est d'autres qu'on ne peut qualifier  que de blazing bush...J'adore la métaphore de l'hypertexte car je suis certain que nous ne fonctionnons que comme cela avec nos choux-fleurs casqués et remplis de mèmes dominants...

Jean-Pierre 16/11/2005 15:34

Oops ! perdón mi hada de la genética y los nucleótidos...

A comme Adénosine
C comme Cytidine
G comme Guanosine
T comme Thymidine

Ce sont les 4 composants de l'ADN, les nucléotides de base avec lesquels s'écrit le code génétique et selon l'ordre des séquences générées on obtient les spécificités héréditaires. C'est donc bien la BASE de tout ce qui vit et se réplique, duplique, reproduit, transmet depuis la nuit des temps...
Est-ce assez clair ma mie ?
(Évidemment, j'ai imaginé une séquence de départ sans la moindre originalité : fallait bien !)

Jean-Pierre CRESPIN 19/11/2005 22:48

Brouillons de culture

Viviane 15/11/2005 10:25

C'est très parlant... peux tu me décrypter la première ligne( CAetc).
J'aime bien le feu au poudres tout en haut...

Jean-Pierre 14/11/2005 17:29

Attends ! J'ai remis tout dans l'ordre car après les émeutes de ces 15 derniers jours ils en avaient fait comme un quartier général, la tour de Babel des coquins et des copains. Tu peux constater que tout est remis en ordre : j'ai sarkozyphié tout ça !

Jean-Pierre CRESPIN 19/11/2005 10:35



Pour la mémétique

Jean-Pierre 14/11/2005 17:22

Je n'en imagine pas d'autres Luc. Les décourcis sont des ficelles qui relient les idées et les mots et tous sont nécessaires pour comprendre les chemins qui élèvent. Connais-tu ce blog-là ?
http://sarkostique.over-blog.com/
J'adore çui-là :
http://sarkostique.over-blog.com/article-1184938.html