Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mars 2006 7 05 /03 /mars /2006 23:13
Le silence est le dernier refuge de la liberté.

Le silence est un ami qui ne trahit jamais.

La plus grande révélation est le silence.

Le silence s'entend si bien quand tout est silencieux.

Mais qui donc a dit tout ça ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pascal Jouxtel 01/04/2006 18:01

Ces mots - que l'histoire retiendra sans doute comme étant de Mozart; si quelqu'un est légitime à parler du silence, c'est bien lui - me font penser à une formule de Richard Brodie (auteur de Virus of the mind, créateur du logiciel Word) qui disait : "silence is death to the memes (le silence c'est la mort pour les mèmes)".
Un des moyens de contrôle que nous avons - un genre de liberté, JP - pour éviter d'être en permanence des propagateurs involontaires et des terrains nourriciers pour les créatures mémétiques de tout poil qui nous envahissent, est de nous taire. Quand on parle de silence, c'est aussi le silence du clavier, bien entendu.
Et pourtant, nous autres bloggers invertébrés nous n'arrêtons pas de tcha-tcha-tcha-tcha-tchatter, et c'est ainsi que les mauvaises herbes envahissent le jardin, comme dirait Susan B. Sans les mots, il n'y aurait jamais eu ni outils, ni savoir, ni intelligence, ni société. Nous serions probablement très heureux dans les arbres. Tous les étés je retrouve avec nostalgie ce paléo-bonheur. 
Et pourtant... (La solitude, la solitude...). A bientôt,
Pascal

Merlin des MÚmes 01/04/2006 23:06

Il en est de Mozart comme de Montaigne à qui l'on fait dire encore 'qu'il veut des écoliers à la tête bien faite plutôt que bien pleine'. Ceux qui connaissent par coeur comme moi (effet mémétique garanti) le passage des Essais où il parle de cela en rient à gorge déployée. C'est là encore une mutation des mèmes langagiers des plus communes comme toutes celles que l'on observe dans le jeu du "téléphone arabe" dont je t'ai déjà parlé.Plus intéressant serait d'étudier les facteurs de 'corruption' du fichier linguistique initial.Yes "Silence is the end of a meme" the dead of course.Dès qu'on parle/écrit, tu as raison on perd une part de liberté car on propage un déjà pensé ou déjà dit quelque part mais j'insiste quand même pour dire que notre apport personnel peut être dans les mutations que contient la copie comme lorsque par exemple  Vincent Van Gogh copiait Jean-François Millet (voir l'article à ce lien) :
La copie n'est pas toujours servile
Ah ! Sans les mots, à côté de combien de maux serions-nous passés ? À côté de combien de bonheurs aussi ?Les arbres et moi c'est une vieille histoire d'amour également. Je viens d'ailleurs d'abattre le plus vieux poirier de mon jardin car il avait tellement grossi contre son mur d'arbre en espalier qu'il allait détériorer la maçonnerie et pourtant, auprès de mon arbre, je vivais heureux... Mais j'en planterai un autre !... Au milieu des mauvaises herbes.Toujours à propos d'arbres, certains paléontologues prétendent aujourd'hui que ce n'est pas le fait d'être descendu des arbres qui a fait que 'l'homme qui marche debout' est devenu... un bipède parfait, mais au contraire l'usage permanent du branche en branche qui a permis cette évolution du bassin et de la statique si caractéristique d'Homo sapiens...Continue d'aller dans les arbres Pascal, ainsi tu deviendras un homme mon fils !Merci de ton comment t'erre dans les arbres. (°!*)

NicoleaA 20/03/2006 17:45

Bon j'arrive après la bataille mais je crois moi aussi qu'il s'agit de Mozart ... mais bon ... pas vérifié ...
En tout cas le silence est l'ami des personnes qui, comme moi,  sont très bavardes dans la vie, mais qui ont besoin de silence pour se restaurer l'âme et régaler leur yeux dans la contemplation  des petits bonheurs du monde dans l'objectif de leur appareil photo ...NicoleA

alanbee 12/03/2006 13:55

J'ai lu tes différents commentaires sur mon ami Bernard Pigeyre que je connais fort bien depuis longtemps. Rassure-toi il ne souffre d'aucun problème visuel. Par ailleurs l'art picturesque n'est pas la reproduction fidèle de ce que l'on voit. Les hommes préhistoriques représentaient les animaux à leur manière et c'était vraiment de l'art. Par ailleurs, pour ta gouverne regarde las photos de Venise et tu verras que les maisons, les tours etc.. ne sont pas forcément parallèles. Pour moi de toute façon le parallélism tue l'art !
alanbee

Merlin des MÚmes 12/03/2006 14:42

Oui Alan. Tu n'as pas tort en disant que de nombreux monuments ne respectent pas/ plus  la verticale, à Venise, comme à Pise ou à Mexico. Et en bien d'autres endroits.Mais ici, dans ce cas très précis, les colonnes dont je mesure l'oblicité à 4,5 ° sont absolument verticales dans la réalité vénitienne.Tu me proposes - aimablement - de regarder des photos de Venise (pour ma gouverne comme tu dis) mais crois-tu que (vu mon âge) j'ai attendu ta suggestion didactique, sincèrement ? Je tiens notamment à ta disposition celles de l'église de la Salute et de celle de San Giorgio : les colonnes sont à 90°, rigoureusement,  dans les deux cas. Pas à 94,5° ! Donc argument fallacieux, spécieux et irrecevable.Si le parallélisme tue l'art passons tout de suite à un cubisme new look. Ce n'est pas ce que souhaite Bernard Pigeyre si j'ai bien compris, à ce qu'il m'a dit... (°!*)Tu parles par ailleurs de mes commentaires qui vantaient - à juste titre - les mérites et le talent de Pigeyre, tout en posant le problème de cette licence par rapport à la verticalité stricte. Mais ils ont disparu, comme la verticalité originelle.Merci de ton commentaire sur mon blog même si je l'avoue, il eût été davantage à sa place dans l'article de Valentine, à côté des reproductions des aquarelles de Bernard Pigeyre.

Comeau-Montasse 11/03/2006 18:33

Ouice capital làquand la caput (tête) rejoint le coeurje l'accepte avec joieet l'appel de mes voeux
plein de bonnes idées Jean-Pierre !

Comeau-Montasse 09/03/2006 22:51

Je lis avec un peu de retard
Pas certain que je parvienne à trouver les bonnes réponses en si peu de tempsalors je redonne la parole au silence

Merlin des MÚmes 10/03/2006 13:39

Pas grave Luc ! Le silence est d'or... et avec de l'or on va pouvoir recréer un nouveau "capitalisme", des actions en veux-tu en voilà : le capital du coeur, de l'égalité effective et de la liberté retrouvée qui est surtout celle du respect de celle des autres humains qui nous entourent et pas seulement des humains boudiou !...