Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 octobre 2008 6 18 /10 /octobre /2008 10:11

Très didactique, cette vidéo de Paul  GRIGNON, fort agréable et fort bien faite, nous apprend en 52 minutes chrono l'histoire de l'argent, l'avènement des banques et autres organismes financiers
ou comment on gagne beaucoup d'argent avec du vent et des promesses.



L'Argent Dette de Paul Grignon (Money as Debt FR) from Bankster on Vimeo.


Mais l'actuel Président de la République ne disait-il pas en 2006 :

Voir le blog de mon ami Luc Le Bateleur à ce lien pour confirmation du doute sur le sujet de la dette :

Sarkozy cherche des coupables ... aidez le !

Ne dit-on pas qu'il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis ? Non, notre président n'est pas un imbécile, lui : il communique, que les vents soient d'ouest ou d'est, forts ou doux comme une brise. Il ne varie pas d'un pouce dans ses convictions qu'il est toujours le meilleur, en tout endroit et en toute discipline. L'économie, c'est son cheval de bataille, comme tous les autres...

Partager cet article

Repost 0
Published by Merlin le zététicien des Mèmes - dans La crise du libéralisme
commenter cet article

commentaires

Luc 19/10/2008 22:30

Merci pour ce cours instructifla toile peut-être une source d'information très utile si on s'en donne la peinece que tu fais très bienoui merci Jean Pierre

Viviane 19/10/2008 11:01

Je n'ai pas eu le temps de regarder l'émission de Arrêt sur image, ce soir peut -être, mais je dois dire que cette vidéo est tout de même formidable. Elle pose très clairement le problème de la majorité crédule et surtout silencieuse, et puis on sait bien sans le savoir le rôle de la Trilatérale...merci de ced moment très instructif qui devrait être largement diffusé, sans haine et sans violence. ( Si tu veux voir l'émission de ASImage, tu! connais ems codes ou alors je te les renvoie, bisous)

Merlin le zététicien des Mèmes 19/10/2008 15:33



Je veux bien que tu me renvoies tes codes puisque j'ai tout perdu et j'essaierai de trouver un peu de temps pour regarder  ASI.
Ça fait quand même bien longtemps que je crie que le pouvoir économique devrait être sous la gouvernance du pouvoir politique, institué démocratiquement, et non pas le contraire qui bafoue
le principe de l'abolition des privilèges (4 août 1789).
Même si cette vidéo n'est pas parfaite, elle a au moins le mérite d'ouvrir les yeux...
Je suis en train de lire le livre de Robert REICH (ancien ministre du travail de Bill CLINTON) "SUPERCAPITALISME" ou  "Le choc entre le système économique émergent et la démocratie"
chez Vuibert.
Ben, on est en plein dedans, pas vrai ? Les sphères de la politique et du business dit-il doivent rester distinctes. Encore faudrait-il que les politiques ne soient pas compromis ou....
redevables vis à vis de ceux qui possèdent les fonds et la capacité de s'en servir, soit par lobbying, soit par manipulations savantes ou pas.



Jtps 18/10/2008 22:30

Lu sur le forum d'arrêt sur image, des choses intéressantes... qui permetent de douter un peu de cette vidéodoute simplifiéee.forum :http://www.arretsurimages.net/forum/read.php?3,47626,47626#msg-47626article : http://www.arretsurimages.net/contenu.php?id=1274Un sujet de l'emmision de cette semaine semblait y être consacrée, mais il faut être abonné pour la voir... mais je ne doute pas de l'intérêt du contenu de cette analyse.L'argent, par construction, est une dette, nous le savons. Il n'y a donc pas de secret caché par les méchants banquiers, pas de secret à découvrir grâce à cette vidéo. 

Merlin le zététicien des Mèmes 19/10/2008 15:19



Toute didactisation est une simplification de la réalité mais le but est d'y voir plus clair après, quitte à revenir sur les fondamentaux des principes
bancaires et de la monnaie fiduciaire.
Merci jtps pour ces précisions utiles.
J'ai visionné l'émission "Arrêt sur Images" et je ne pense pas que la vidéo soit au final si simplifiée que cela. Elle a plutôt valeur de conte philosophique amorceur d'explications et
réellement, à cet égard, elle est très pédagogique, même si nous ne sommes plus des enfants.
Le mot "fiduciaire" prend dans cet environnement d'explications... économiques toute sa
valeur.