Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2008 2 11 /11 /novembre /2008 17:56
Storytelling, marketing viral, télé-réalité, swap, feuilletons tranches de saucisson, coachs conseils et redresseurs de torts en ligne, le formatage des télespectateurs et plus généralement de tous les citoyens (allons enfants de la patri-i-e !) se poursuit avec l'aide et la participation du monde politique qui prend la part du lion...
Mais le cinéma et la littérature aussi. Nous sommes cernés !... Toutes les manipulations nous attendent sur la distance, en longueur et profondeur.
Soyez vigilants !


"De Reagan à Bush, et donc à Karl Rove, du Watergate à l’Irak, c’est ici la partie la plus intéressante de l’analyse de Christian Salmon dans son décryptage des limbes de la politique moderne. Celle d’un monde où réalité et fiction copulent et cohabitent dans notre rapport au réel et à l’imaginaire. Ici, c’est non seulement le réel qui est en danger, mais aussi le futur. Salmon précise : "Le monde de demain sera le résultat d'une lutte entre les narrations imposées et les contre-narrations libératrices."

Et en France, où en sommes-nous ?


Christian Salmon 3/3
envoyé par rue89

Et pendant ce temps-là le Ministère de l'Éducation Nationale
fait de la mémétique préventive.


Article paru ce jour-même dans le quotidien Ouest-France, p. 4

Qu'est-ce que ça doit être aux RG et dans tous les services de renseignement ?

Finalement, nos enfants et nos petits enfants n'auront pas tort de nous accuser si nous ne nous redressons pas, le poing levé, pour dire HALTE À TOUT CE GÂCHIS DE LA NATURE ET DES ÊTRES VIVANTS QUI LA COMPOSAIENT JADIS !


Copiez-collez cet URL dans votre navigateur :
http://nosenfantsnousaccuseront-lefilm.com/
(Puis cliquez  sur voir la bande-annonce)

Faites de la mémétique vous dis-je...

Partager cet article

Repost 0
Published by Merlin le zététicien des Mèmes - dans Les mèmes diffusés par les médias
commenter cet article

commentaires

Viviane 12/11/2008 17:02

Depuis combien de décennies les publicitaires et autres metteurs en scène de la vie politique et de la communication sont ils entrés dans les coulisses des gouvernements?Je crois que cela remonte à Kennedy ( souviens toi des journaux nous montrant Jackie à toutes les sauces pendant avant et après) puis Giscard, et quasiment en même temps à une sorte d'engouement des peuples, alimenté par les politiques eux-mêmes et leurs courtisans, pour ce mélange douteux des genres: vie politique-vie privée des édiles exposées au grand jour par des médias complaisants et conscient de ce qu'il y avait là comme manne. Les citoyens rentrant dans la vie de ceux qui les gouvernent à travers des images à l'eau de rose, parfois même accueillant pour un petit déjeuner improvisé leur président de la république :o(... se croyaient davantage en démocratie.S'en sentant plus proches, croyant toucher à l'humanité de leurs gouvernants, ils en désacralisaient ( avec leur complicité d'ailleurs) la fonction.Les politiques ont oeuvré eux-mêmes au non respect de leur fonction et de leur personne en s'offrant ainsi à nu. Or, de mon humble point de vue, un élu est d'abord un personnage symbolique, et sa force vient de ce qu'il ne renonce pas aux vertus du symbole. Il ne peut en vérité servir la collectivité que s'il se tient loin de toute identification possible par une partie ou l'autre de cette même collectivité. Donc s'il renonce le temps de son mandat à étaler sa vie privée. Il doit rester au-dessus des contingences sans les oublier, afin de garder ce recul dans la vision des difficultés et des solutions possibles.Et là est la grave faute de nos politiques: - un intérêt totalement mensonger, je dirais même calculé en dehors de leur propre pensée (en ont-il encore une???) pour les souffrances du peuple, intérêt assujetti totalement aux calendriers électoraux de plus en plus serrés -et une passion totalement sincère pour leur destin de divas plus ou moins douées...Les peuples ne sont pas en reste puisqu'ils sont le jouet permanent de manipulateurs professionnels et payés pour anticiper de leurs désirs à travers moult sondages. Manoeuvre basse de ceux qui possèdent les pouvoirs pour mieux faire fonctionner le peuple " aux affects" quand leur rôle serait d'encourager à la critique et la réflexion.La seule exigence (et elle est de taille) est de toujours discuter avec nos contemporains ou nos enfants de ce qui peut bien se cacher derrière telle ou telle décision. C'est uassi pour cela que j'aime bien @rret sur Image, ce décryptage qui se donne une semaine ou quinze jours de recul...Merci en tous cas de l'article et des vidéos. Et bizzzzz

Merlin le zététicien des Mèmes 17/11/2008 19:50



J'avais mis un long comment taire. Il a disparu. Je t'en parlerai en privé...