Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 novembre 2008 7 16 /11 /novembre /2008 17:08


On trouve difficilement des vidéos de Gaston BACHELARD, même sur le site de l'INA et c'est bien dommage.

Celle-ci est très brève mais elle permet au moins de saisir la modestie et la lucidité du personnage qui reste malgré tout branché en direct sur le monde, sans toutefois laisser le soin aux autres de faire les commentaires des événements relatés par les médias.


GASTON BACHELARD
envoyé par MELMOTH

Je connais un autre grand esprit qui lui n'était pas philosophe mais plutôt philologue et poète. Je lui ai consacré cette petite page :


Au commencement était le verbe

   "Il émane des choses et de nous-mêmes un rayonnement invisible, des vibrations, des ondes indéfiniment propagées selon la diversité de rythmes nombreux ; il existe en nous, autour de nous, comme le flux et le reflux d'une mer où nous serions baignés jusqu'aux profondeurs de nos fibres charnelles, des pulsations mystérieusement accordées entre elles et d'une telle importance pour chcune de nous, à cause de leur étroite parenté avec le principe même de la vie, que les hommes reconnurent de tout temps un don céleste à quiconque se révélai capable de fixer pour les autres, fût-ce par hasard ou fugitivement, ces rapports étranges. Toute notre existence idéique semble ainsi sortir de nous-mêmes, pour constituer autour de notre être une sorte d'atmosphère obscure et se projeter à certaines heures, au souffle de nos volontés, loin par-delà la banalité des vulgaires contacts, dont la pression sur elle ne cesse, toutefois un seul instant d'agir. On a comparé l'âme humaine à un miroir, à la boîte sonore d'un instrument de musique, à ces harpes primitives dont les cordes se laissent doucement émouvoir par le vent qui passe, et voici que la nouvelle science vient, en effet, de découvrir de quels reflets cachés ou concordants s'animent, sous certains chocs, certains êtres, certains corps ou certaines ténèbres. Sonores, lumineuses, magnétiques ou radioactives, selon l'expression récente qu'il a fallu créer, mille ondulations s'entrelacent et se remplacent, se correspondent et se répondent, et le monde est comme un piano dont elles seraient les cordes et dont nous serions les touches... sous quels doigts ?"

Et de nos jours ? Y a-t-il encore des philosophes ou hommes de réflexion de cette envergure ?

Peut-être Marcel GAUCHET. Nous en reparlerons dans 10 ans, 15 ans, 20 ans...

Le blog sur Gauchet



Partager cet article

Repost 0
Published by Merlin le zététicien des Mèmes - dans Philosophie - littérature et poésie
commenter cet article

commentaires

Luc 20/12/2008 23:34

Pour le titre de Changeuxil m'a confirmé dans cette prévention que j'ai contre l'hommequi tente de compenser son matérialisme à tout crinpar des "emprunts" au beau et à l'art.Si si tu es spirituel (fourire)²

Merlin le zététicien des Mèmes 03/01/2009 17:39


Tous les grands neurobiologistes du monde, matérialistes en diable sont fascinés par le beau, le bien, le vrai.
Il est vrai que, selon Semir ZEKI, les artistes sont des neurologues. S'agissant de Vna Gogh et de Munch, je le pense moi aussi.
Quand j'aurai fini de lire "Du vrai, du beau, du bien", après un bon Dubonnet agrémenté d'un zeste de citron, j'en ferai un compte-rendu.
Personnellement, je repère ici et là, de près ou de loin, les harmonies universelles.
http://www.linternaute.com/science/art-et-science/beau-bio/beau-bio.shtml


Vanina 17/12/2008 14:35

Bachelard est un des auteurs que j'ai préféré lire tout au long de mes études.Un grand homme: oui!SourireVanina

Merlin le zététicien des Mèmes 20/12/2008 22:47


Oui, curieusement, je ne l'ai pas beaucoup lu mais j'ai beaucoup lu sur lui et sur son oeuvre. Ce que j'aurais aimé c'est l'écouter, le rencontrer.
Je n'ai plus ton adresse e-mail person Vanina. Je vais voir si je peux la retrouver sur ton blog.
@micalement,

J-P


le bateleur 21/11/2008 08:36

Merci de ce travail constant que tu mets à disposition sur ce lieu
tu sais que nous avons des divergencesje pense que le dernier passage de Changeux sur Franc Culture n'a pas le même écho en toi que pour moi
mais en ce qui concerne le grand Phileasça m'est toujours une grande joie que de lire un de ses passage
et, comme le disait une ronde enfantine
"à celui ci ma préférence et à .... les cent coups de batôns" (sourire)²

Merlin le zététicien des Mèmes 20/12/2008 22:45


Je reviendrai sur Changeux Luc car je suis en train de lire son dernier bouquin "Du vrai, du beau, du bien". Ça me fait un peu penser à une vieille réclame pour Dubonnet, mais le contenu est
passionnant.
Avec le druide Philéas j'entre dans un autre domaine, celui de la poésie et des harmonies cosmiques.
Mais c'est intéressant que nous ne soyons pas d'accord à propos de Changeux. On m'a dit (de source bien informée) que s'il n'avait pas obtenu le prix Nobel de biologie, c'est à cause de son
matérialisme. Ça tombe bien pour moi car je ne suis pas le moins du monde... spiritualiste. Ni spirituel d'ailleurs.


aimela 17/11/2008 17:39

Il me paraît bien sympatic ce Monsieur, dommage qu'on ne peut en entendre plus. Je ne connais rien de la philophie, mes études n'ont duré que de courtes années . Je ne comprends rien à ce que cela raconte et pourtant, j'ai réussi à lire Michel Onfray , j'ai mis 2 ou3 mois quand même avec un dictionnaire sous le bras ( rires) . Amitiés Merlin

Merlin le zététicien des Mèmes 17/11/2008 19:42


Michel ONFRAY a créé une université populaire à Caen. C'est un philosophe que j'aime bien, même si je préfère l'autre normand, Gauchet. (°!*)
Mais BACHELARD était un grand bonhomme; ça c'est sûr !
Voyons, on aborde la philosophie à l'école primaire aujourd'hui. C'est vrai en plus...
Je ne crois pas que l'accès à la philosophie tienne à un dictionnaire (même si certains histrions se paient de mots), je pense plutôt que c'est affaire de tournure d'esprit et d'écoute.
Amitiés à té itou Aimela.


Russalka 17/11/2008 10:01

Quelle joie de le voir et l'entendre, il respire la bonté et la modestie cet homme! Sais tu que Bachelard tient une place de choix dans ma bibliothèque ( avec Jankélévitch son voisin immédiat et Bergson son adversaire ;o))? Les ouvrages sur la poétique de l'espace, du temps, de l'eau, les relations entre les quatre éléments fondateurs et nos rêveries et constructions , qu'elles soient de poésie ou de science, sont pour moi une inépuisable source. Il a en particulier très bien anticipé cette perte symbolique qui résulterait de la construction de ces villes à immeubles immenses où plus personne ne peut disposer dans son enfance de son propre grenier et de tout l'imaginaire terrifiant relié aux forces de la cave.J'écris " Il a " aprce que pour moi sa pensée est vivante comme l'homme qu'il fut, se faisant tout seul et gravissant sans aide aucune les marches qui conduisent de l'anonymat à la gloire professorale. Peu aujourd'hui auraient gardé comme lui ce souci de rester un peu à l'ombre des médias qui jamais ne le grisèrent. On peut trouver des entretiens icihttp://www.radiofrance.fr/radiofrance/kiosque/fiche.php?id=869Mais tu as bien raison de le comparer à Philéas et à Gauchet, même envergure, même distance au monde qui s'agite en vanités, même chaleur humaine...merci du beau cadeau matinal!

Merlin le zététicien des Mèmes 17/11/2008 19:49


Oui, c'est vrai que le message est tronqué donc on a eu juste le bonhomme BACHELARD. Je ne suis pas un fan de la phénoménologie mais j'apprécie le parcours et l'intelligence vive et puissante de ce
grand monsieur.
Ses paroles à lui ne risquent pas de disparaître comme les miennes dans les réponses que j'essaie de faire à tes commentaires. ??? OB a des ratés !

Oui, quand je compare BHL à Gaston BACHELARD, je me dis qu'il y en a un qui s'est fourvoyé : peut-être ce camelot de la philo (7, rue du bagout) aurait-il fait un excellent clown qui aurait fait
rire les enfants. Mais bon, il est dans la mouvance merdiatique actuelle.