Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 septembre 2006 3 27 /09 /septembre /2006 21:42

Peuples premiers d'Afrique


Cette photo a été postée récemment par Luc (Lebateleur) sur son blog
On peut bien entendu faire toutes les exégèses possibles à partir de ce document.
Pourquoi ces femmes (pour la plupart) se sont-elles regroupées autour de cette hutte dont s'extrait un homme ? Est-ce uniquement pour la photo ?
Pourquoi la légende de ce document indique-t-elle
           "Peuplades très primitives"
?

J'ai eu bien sûr très envie de mieux connaître ces "peuplades" très "primitives".
J'ai d'abord trouvé une carte qui situe un peu mieux l'ex Oubanghi Chari, en République Centrafricaine (préfecture de Basse-Kotto):

L'image « http://62.233.33.215/0/13/42/39/alindao.jpg » ne peut être affichée, car elle contient des erreurs.

Ensuite, je me suis demandé à quelle ethnie pouvaient bien appartenir ces femmes. Apparemment, ce sont des Banda Gbambiya dont la langue serait le banda...

  Voici un site qui peut fournir d'intéressants renseignements sur ces peuples de l'actuelle République Centrafricaine :

  la musique adoucit les moeurs

Ne trouvez-vous pas que ces mille informations fournies sur cette région d' Afrique centrale sont plus enrichissantes que la simple observation critique de la légende surannée et peut-être un peu raciste sur les bords qui accompagne l'une des photos d'une planche à vocation plutôt ethnologique :
Gallica BNF fournit des documents

À nous de nous en servir avec suffisamment de recul et d'esprit critique pour ne pas retenir QUE les aspects négatifs de l'exploration de cet immense continent nouveau qu'était l'Afrique en 1925.
Ça n'efface pas & n'excuse pas le racisme qui a accompagné ces découvertes mais je pense qu'on peut peut-être essayer d'aller au-delà.
Personnellement, je suis saturé de ce que j'entends sans arrêt depuis des mois sur l'esclavagisme européen, les méfaits de la colonisation et de toutes les entreprises de la France dans les siècles passés vis à vis des peuples des autres continents molestés et rendus tellement inférieurs à leurs propres yeux par le regard méprisant des blancs colonisateurs. Sans compter toutes les excuses qu'on exige des uns et des autres. Agenouillez-vous et demandez pardon des actes coupables de vos ancêtres !
Quid des conquêtes arabo-musulmanes vers le Nord, l'Est et le Maghreb. Oui, le Maghreb a été colonisé par les Arabes et même l'Andalousie et une grande partie de l'Espagne.
Je ne lis jamais d'articles sur les comportements conquérants et méprisants des vainqueurs, ces cavaliers d'Allah qui obligeaient à la conversion ou à un statut de Dhimmi inférieur. D'ailleurs, l'esclavagisme, n'est-ce pas eux qui l'ont implanté et répandu en Afrique de l'ouest ?
Je demande une vision plus équitable des problèmes de conquêtes entreprises par les uns et les autres.
Certes, je condamne toutes ces velléités d'expansion religieuse ou économique mais je les condamne chez TOUS ! Je n'apprécie guère qu'on vienne me faire des reproches réitérés de ces erreurs graves et j'aimerais qu'on passe à autre chose : le développement de ces pays par exemple.
Comment ? Avec quelles aides et avec quelles exigences notamment au niveau de la formation des élites et de leur obligation morale de transmettre leurs savoirs-acquis dans leurs pays d'origine.
Bref c'est un vaste sujet ! Hélas, tous LES racismes vont à l'encontre d'un tel projet.
Il faudrait peut-être apprendre à devenir positifs de part et d'autre de l'axe nord-sud.

Partager cet article

Repost 0
Published by Merlin des Mèmes - dans Les mèmes de notre lexique
commenter cet article

commentaires

Russalka 01/10/2006 19:41

Jean Pierreje crois que la colère ne mène nulle part.Chacun exprime sur ces blogs ses parts d'ombres et de lumièreje l'ai fait il y a quelques jours et me suis faite casser sur un autre blog où je défendais l'idée que le racisme anti blanc ou anti pied-noir ne vaut guère mieux que les autres.Mais l'auteur contre lequel tu montes au créneau est une des rares personnes que je connaisse  - et en cela il te ressemble -  à être capable de hauteur de vue et de remise en question de ce qu'il a pensé, alors que tant de personnes elles  ne bougeront pas d'un pouce.Le travail que vous faites tous deux est complémentairec'est du moins ainsi que je le ressens, l'un apportant à l'autre les éléments qui permettent de se mettre en chemin car maintenantl'importantpour moi qui ai bien connu tous ces paysc'est que leurs gosses mangent, vivent dans leur dignité d'hommes et de femmes ou d'enfants et ne meurent pas de maladies toutes plus horribles les unes que les autreset je sais que Luc est un homme engagé comme toi dans l'amitié pour les autresdans la tendresse pour les autres

Merlin le zététicien des MÚmes 01/10/2006 22:47

Le respect de l'humain ! Pas un coq sur un tas de fumier quand même ?Ce qui me tourmente le plus c'est que personne n'a pas levé le petit doigt en faveur de Robert Redeker. Il est menacé de fatwas ignobles dans son propre pays ! On ne dit rien mais on stigmatise le caractère fanfaron et/ou belliqueux des Français... Leur arrogance. Où sont les coqs ?...Pour moi, la première hauteur de vue s'honorerait de fustiger les manquements graves au respect des droits fondamentaux de l'homme dont la liberté d'expression est l'un des tout premiers.Je rappelle Voltaire qui disait : « Je ne suis pas d'accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu'au bout pour que vous puissiez le dire. »Je ne peux pas mieux dire...

Russalka 01/10/2006 08:28

je trouve vraiment dommage que personne ne soit venu commenter ton excellent articlemais peut-être qu'avec le temps , nos idées de  respect de toutes les expressions si bigarrées de l'espèce humaine trouveront enfin la terre où se poser...

Merlin des MÚmes 01/10/2006 17:46

Je suis peut-être un coq gaulois mais je ne fonctionne pas à l'audimat. Les bruits de la volaille qui caquette ou celle "qui fait l'opinion" m'indiffèrent. Je préfère le silence. Je dis & j'écris ce que je pense. Point/barre.Merci de tes commentaires avisés et en prise directe avec les réalités encore assez récentes et présentes pour longtemps encore hélas. Je suis d'accord avec toi. Il y a du grain à moudre, il va falloir retrousser ses manches !

Russalka 28/09/2006 14:00

Juste un dernier petit mot pour préciser, tu sais comme je suis lente à rassembler mes penséesvivre bien, ce sera pour ces peuples vivre dans le respect des personnes humaines que sont les femmes et les enfants mais aussi dans le respect de ce qui fonde leur mythologie, leur art, leur musique, c'est trop important que ne disparaissent pas des langues, des contes, des mythes, des pharmacopées locales efficaces, des techniques ancestrales de construction ou de joaillerie ou de poterie, des cultures alimentaires respectant l'écosystème etc. Il y a un donc un double enjeu, accéder à ce que l'occident a fait de mieux sur des siècles, la reconnaissance de la femme et de l'enfant comme personnes humaines à part entière (et le boulot n'est pas terminé relativement aux femmes) via une éducation sans ségrégation, sans cependant anéantir ce que leurs cultures si diverses ont mis au monde et qui nous parle encore . Excuse moi de ces interventions répétées et si longues, tu sais que cela me tient à coeur beaucoup.bisous.

Russalka 28/09/2006 13:10

Je rajoute parce que, tu le sais, c'est une question et même un combat qui m'est cher, tant j'éprouve de tendresse pour ce continent et pour qu'il n'y ait pas d'ambiguité, que si la colonisation n'avait pas eu lieu, ces peuples auraient continué de vivre selon leurs traditions séculaires et avancé à leur rythme, probablement pour fonder un tout autre modèle de société que celui que les colons occidentaux les ont  forcé à adopter.Il est un exmple de réussite de ces sociétés traditionnelles où les femmes ont leur place, qui ne se sont pas laissées embrigader par les mirages de l'occident, qui ont résisté aussi aux pressions interethnique dans ces frontières artificielles, certes au prix de l'isolement et de l'autarcie, ce sont les peuples Dogons. Voilà ce que pourrait être encore certains coins d'Afrique si la colonisation n'avait pas eu lieu.Maintenant que faire avec les dégats de l'ingérence coupable?Faire au mieux pour aider ces peuples à vivre bien sur leur terre tout en ne détruisant pas leur patrimoine culturel qui est si beau, si riche , si questionnant pour toute l'humanité.

Russalka 28/09/2006 12:49

Je rajoute( et tu réponds ou pas, c'est pour l'info que je l'écris ici) que l'un des énormes problèmes de l'Afrique c'est un truc dont on ne parle jamais, la bisexualité masculine et les moeurs très débridées des messieurs qui contribuent à la propagation du VIH sans que les épouses ou concubines puissent se propager des amours illégales de leur compagnon. le fait que dans ces pays là, on  préfère distribuer les traitements anti sida d'abord aux hommes, les femmes contaminées et leurs mômes attendent, sur listes d'attente.Je me sens solidaire de ces femmes, mais encore faudrait il les éduquer au préservatif pour qu'elles éduquent leurs garçons,.Comment faire dans une société où sitôt initiés la fille commence à travailler aux champs et le  garçon passe entre les mains des oncles qui l'initient au bon comportement mâle: la sieste et l'alcool de palme?Avec une pédophilie galopante en outre, on ne le dit pas non plus tout ça, qui est une honte, on ne le dit pas, et les gosses mutilés pour aller faire la manche et les femmes qui font des dizaines de km par jour en marchant en plein cagnard à côté de l'âne qui porte leur époux , un fagot de petit bois sur la tête ou une bassine de légumes pour aller vendre leur maigre récolte au marché et permettre au mari de s'acheter une autre esclave, je dis bien une autre esclave.oui, tout cela il faut l'avoir vu. C'est dans l'ordre de la tradition et cela, je ne crois pas que la colonisation en soit responsable. Par contre que la décolonisation ait été mise en oeuvre en dépit du bon sens et qu'elle ait créé des faux besoins à ces peuples là où il y avait des urgences bien plus criantes que s'acheter un transistor, oui.