Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 septembre 2007 4 06 /09 /septembre /2007 22:25
Oui PAVAROTTI est mort. On l'écoute encore une fois...

Qui va le remplacer ?
 Lui ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Merlin le zététicien des Mèmes - dans Les mèmes de la musique
commenter cet article

commentaires

Martine, la pélerine 12/09/2007 22:47

c'est sur le blog de Merlin que je te réponds Viviane.... je sais que tu tiens énormément compte des retours qui te sont faits de tes commentaires, et j'avoue être un peu en retard en ce moment...
Il est vrai que le quotidien me laisse peu de temps.
Et le quotidien en ce moment, c'est justement "l'accompagnement", auquel, moi, je ne suis pas préparée. Je t'avoue le mal que j'ai à faire ce que j'ai choisi pourtant de faire : accompagner mon père jusqu'au bout. J'ai du mal, beaucoup de mal, à faire semblant... car lui n'accepté pas l'évidence, il parle de guérison, il lui semble même que chaque jour apporte sa petit note de mieux... Je suis bien obligée d'acquiesser à mon tour alors que je vois de mes yeux le contraire...
Comme je t'admire de savoir faire ce que j'ai tant de mal à vivre et à accepter !
Bises ma Douce,
Bises à toi aussi Merlin,
 
Pavarotti c'était une de mes lumières... je l'aimais, je crois bien que malgré tous ses excès de chaire(s) j'étais, aussi, un peu amoureuse de lui ! Et cette voix !!!!!

Merlin le zététicien des MÚmes 15/09/2007 21:02

Oui, Viviane a peu de temps et moi j'étais parti en... pèlerinage vers les calvaires et les enclos paroissiaux de Bretagne. Toi aussi Martine tu es très absorbée : accompagner son père est très dur, nécessaire et  pourtant c'est très perturbant. Je l'ai fait pour ma part il y a 9 ans déjà. Mais cela m'a apaisé et mon pauvre père si souffrant et si diminué en a été apaisé et... délivré.Je vous fais moi aussi deux bises car vous êtes courageuses toutes les deux.Pavarotti, je l'appréciais énormément moi aussi et j'aurais tant aimé chanter comme lui... un peu.

Viviane 08/09/2007 17:10

oui, je lui aurais chanté ceci pour que la barque soit calme et douce à son passagepour que le fleuve accueille les derniers regardsles derniers toucherscomme A.. comme M... comme toutes ces femmes et hommes qui savaient leur mort si proche, l'affrontaient avec un réel courage et dignité, et avaient envie à quelques heures de leur départ de toucher une dernière fois les beautés de la nature, pour lesquels un simple bouquet de fleurs ou la brise sur leur visage valait tous les palais et bijoux du monde...Au bord de l'eau, Fauré......Je pars où tu sais et reviens tard ce soir, j'écouterai alors et lirai surtout attentivement ton article de ce jour, car la théorie de la transmission des memes musicaux m'intéresse, comme tu l'imagines... Bisous, souhaite moi bonne route

Merlin le zététicien des MÚmes 15/09/2007 21:42

C'est juste un passage ! Il suffit qu'il soit serein avec une main que l'on te tend pour franchir l'Achéron en toute sécurité.Une chanson comme "Au bord de l'eau" de Gabriel, l'ange GABRIEL (Djibrîl) c'est la première classe assurée. Toujours des anges à proximité...

Viviane 07/09/2007 16:41

Merci Jean-Pierre de cette réponse très douceelle me fait chaud au coeurje reviens d'où tu sais pour faire sortir des chiens et préparer le repas en attendant que des trucs s'organisentvieillir malade, vieillir dépendant, vieillir souffrant et douloureux de l'âme et du corpsje ne veux pas connaître, je fermerai le rideau avant... Bisous

Merlin le zététicien des MÚmes 07/09/2007 20:54

Tu lui aurais chanté ceci à PAVAROTTI ? Juste en lui tenant la main...C'est apaisant je trouve...  De qui est-ce au fait & quel est le titre de ce passage ?

Viviane 07/09/2007 11:09

je n'ai rien posté sur mon blog car quand on a passé son été comme moi à accompagner jusqu'au bout des cancers du pancréas entre autre (trois sur quatre personnes mortes dans mes bras) et accompagner une vieille maman acariatre et exigente on a envie de faire dans autre chose que la nécrologie...Bises

Merlin le zététicien des MÚmes 07/09/2007 13:58

Je te comprends parfaitement. J'ai hésité moi aussi car j'ai vu disparaître il y a peu un proche qui avait très exactement le même âge que lui. Néanmoins PAVAROTTI c'était lui et j'avoue que je le crois difficile à remplacer. En outre je n'avais pas posté le moindre article depuis mai dernier. (Pas très prolixe le blogger de mèmes !)Ceci dit, je suis persuadé que nul(le) mieux que toi n'aurait pu accompagner Luciano PAVAROTTI dans ses derniers moments (pancréas ou pas...) Et ce que je dis là, j'en suis sûr !

Viviane 06/09/2007 22:38

Belle grande voix, il a sans nul doute payé un appétit de la vie sans limites, comme Carreras, comme tant d'autres hommes et femmes de l'Opéra qui pour maintenir leur voix au top et cependant aller chanter en après midi à Paris et en soirée ailleurs dans le monde se nourrissent comme les travailleurs de force qu'ils sont, mais parfois avec excès... Le cancer du pancréas hélas... je ne connais que trop, trois décès proches cet été.Contente que tu lui rende cet hommage qu'il mérite, il a eu beaucoup de courage je crois jusqu'au bout dans cette terrible et réellement très très douloureuse maladie, très épuisante, le plus épuisant de tous les cancers...

Merlin le zététicien des MÚmes 06/09/2007 22:52

Oui, un timbre exceptionnel ! Je suis parfois très ému en l'écoutant et pourtant chez moi c'est rare avec des ténors.Oui, le cancer du pancréas est une de ces saletés foudroyantes qui vous envoie ad patres sans crier gare.Je lui rends cet hommage très bref car sur les blogs je ne voyais rien venir ou presque. Par contre la télé semble faire son travail et c'est bien pour la mémoire de Pavarotti mais aussi pour le chant lyrique et l'opéra.Je ne parlerai pas de son appétit de vie. Ce fut SA vie...Roberto Alagna, j'aime bien aussi. Je l'écoute souvent...