Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 septembre 2007 6 08 /09 /septembre /2007 16:13
OLIVER  ALDORT, UN TALENT NAISSANT

Oliver  ALDORT n'a que 13 ans mais il a tout d'un grand !

C'est extraordinairement difficile d'essayer de se représenter comment les oeuvres musicales se transmettent d'une génération à une autre et comment ces méméplexes qui nécessitent un très haut niveau technique pour se répliquer d'une salle de concert à une autre se perpétuent parfois durant des siècles sans mutations majeures...

On peut représenter des ensembles complexes de mèmes de cet ordre avec un système de cartographie sémantique, comme le fait très bien Christophe TRICOT qui a soutenu brillamment une thèse de doctorat en informatique sur ce sujet :

Cartographie sémantique
(Cliquer sur ce lien)

On peut aussi découvrir les sémacartes  de Christophe HOFFSTETTER  sur son blog :
(Cliquer sur ce lien)

Dans ces conditions, la partition que joue le musicien virtuose est-elle juste un code mémétique, une carte sémantique ou une sémacarte ?
Concerto pour violoncelle de DVORAK, Allegro



Partager cet article

Repost 0
Published by Merlin le zététicien des Mèmes - dans Les mèmes de la musique
commenter cet article

commentaires

Valentine :0056: 08/10/2007 18:44

Merci de m'avoir fait découvrir Oliver Aldort, dont le plus grand talent est sans doute de réussir à jouer aussi bien de deux instruments aussi différents que le piano et le violoncelle. J'espère qu'il tiendra le coup ; mais il est vrai qu'en Amérique cela ne se passe pas comme chez nous.

Martine, la pélerine 12/09/2007 22:36

moi je vois juste qu'il semble "habité" par sa musique...
qu'il n'a que 13 ans,
et j'entends qu'il joue juste et de façon "inspirée"....
tout simplement : époustouflant !!!

Merlin le zététicien des MÚmes 15/09/2007 21:07

Si la vie me donne cette chance, je suivrai ce garçon car je crois qu'il deviendra avec un peu de temps un très grand interprète. Son violoncelle lui obéit déjà fidèlement et il fait bloc avec lui, corps et âme.Il a déjà d'ailleurs (on peut le remarquer à quelques détails) une maîtrise étonnante de son instrument et de sa gestuelle.Je parie sur lui comme j'avais parié sur Pete  SAMPRAS en tennis la première fois que je l'ai vu jouer. Rien à voir ? Pas sûr ! Deux virtuoses des cordes. ;o))

Viviane 10/09/2007 11:24

Et prudence sur la route surtout...

Merlin le zététicien des MÚmes 15/09/2007 21:09

Je suis toujours d'une prudence infinie. Mon protecteur est Christophe : je pars toujours rassuré.

Viviane 09/09/2007 21:16

Alors d'abord, ce jeune homme, quelle nature, quel tempérament! Quelle subtilité dans la matière et la manière par exemple de marquer la différence entre une note diezée et une note bémolisée, seuls bien sûr les instrumentistes à cordes et quelques rares artistes lyriques parviennent à faire entendre cette différence qui crée à elle seule tout le climat.maintenant , pour le côté memetique, je ne me sens pas du tout capable de répondre à cette question que tu poses, juste te dire que ce serait bien si tu nous "pondait " un article ( sourire) pour nous expliquer sur ton blog ce que sont sémacartes etc.oui, tu as raison de le souligner, ces oeuvres se transmettent d'une génération à l'autre sans grande modification. il y a d'abord la stricte observance du support qu'est la partition, l'acceptation des conventions dynamiques et sensorielles qu'elles recouvre et exige de voir transmises ( Beethoven était très exigent quant à la stricte observance des nuances et plus d'un de ses pianistes concertistes créateur de ses oeuvres tels Czerny, en a souffert, il mesurait l'intensité d'un pianissimo, tout sourd qu'il était, à l'étalon de sa peau, d'autres tel Debussy ne marquaient même plus les nuances , partant du pricipe que personne ne les reproduirait comme lui l'avait créé, d'autres enfin tels les romantiques abusaient du rubato qui est un genre de grand saladier où chacun met ce qu'il veut.Alors, oui, je vais suivre cela avec attention car je pense que tu as déjà une idée...

Merlin le zététicien des MÚmes 15/09/2007 21:18

Pour moi Oliver ALDORT a un avenir fou. Il a tout ce qu'il faut pour devenir un très grand violoncelliste. Ça, je le sens !Le sujet "réplication des mélodies créées par de grands compositeurs" m'intéresse au plus haut point car je trouve qu'il y a une part de mystère dans l'utilisation d'une partition afin de faire revivre une oeuvre grâce à un apprentissage difficile et une sensibilité très particulière.Lecture et interprétation sont deux éléments complémentaires de cet... accouchement.Oui, j'ai une idée qui tient compte de la configuration triunique du cerveau et de la fonction très spécifique du corps calleux dans le domaine de la musique... W & S....