Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mai 2011 6 14 /05 /mai /2011 00:09
Une évolution mémétique, ou opportuniste ?
    Le premier mème important pour l'humanité naissante a été celui qui lui a fait saisir l'importance du feu, de sa maîtrise et de la transmission de ce savoir-faire pour le devenir de l'espèce. Homo sapiens sapiens est alors devenu indiscutablement le mammifère le plus "maître de l'environnement" qu'on ait jamais connu, grâce à cette découverte entretenue et développée des millions de fois.
L'image « http://idata.over-blog.com/0/13/42/39/feu.gif » ne peut être affichée, car elle contient des erreurs.
     Après toutes ces périgrinations, de nombreux mèmes se sont transmis au sein des groupes constitués selon des règles universelles qui obéissent grosso modo à celles de la communication :
- Les mèmes ont été inventés, générés, créés par des individus plus imaginatifs que la moyenne.
- Ces mèmes se sont dupliqués avec un bonheur inégal en sautant de cerveau en cerveau, utilisant les réseaux relationnels du microcosme dans lequel ils avaient voix au chapitre.
- Ces unités d'information ont été parfois, souvent, reprises sous forme prosélyte à des fins intéressées. Des diffuseurs volontaires ou contraints les ont répandus ici et là.
- Ces mèmes ont été reçus, acceptés puis hébergés par des hôtes récepteurs dont on peut dire que l'état neuronal était satisafaisant pour recevoir ce type d'unité d'information (formatage ou climat social).

   Le plus étonnant dans le succès de certains mèmes est la facilité avec laquelle ils s'implantent dans les substrats neuronaux de leurs hôtes.
Quels sont alors les phénomènes chimico-hormonaux qui font que certains mèmes ont un succès phénomal par rapport à d'autres ? On a vraiment l'impression qu'il y a comme "un air du temps", une atmosphère de réceptivité inexplicable et indicible.

   J'ai le souvenir, à la fin des années 70, peu de temps avant les fêtes de Noël d'une grand-mère qui, dans un grand magasin de jouets, voulait acheter à l'un de ses petits enfants une mini-console électronique genre "Donkey-Kong". La vendeuse ne parvenait pas à lui expliquer le fonctionnement du jeu. Mon fils cadet - qui n'avait pas dix ans - était juste à côté, car il lorgnait lui aussi cette console... Il lui dit : "Madame, je veux bien vous expliquer si vous voulez." Ce qu'il fit sans la moindre difficulté. Il ne connaissait pas ce nouveau "jouet" mais il en maîtrisait déjà le fonctionnement...
  L'exemple est extensible aujourd'hui à tous les enfants et adolescents qui maîtrisent parfaitement toutes les arcanes de ce monde  à écrans LCD, cathodiques ou plasma. Il y a là une évolution très rapide des compétences due à la plus grande plasticité cérébrale de nos jeunes, certes, mais anticiper renvoie à autre chose...
   C'est ce qui s'est produit dans les cerveaux de nos ancêtres lointains qui peut, seul, expliquer cela : la capacité à la prévision, au calcul sur les idées et les concepts, l'imagination prospective. Une vraie révolution génétique quant aux nouvelles potentialités, une filière mémétique infinie s'agissant des découvertes multiples à transmettre de cerveau en cerveau.

L'image « http://idata.over-blog.com/0/13/42/39/dkong.gif » ne peut être affichée, car elle contient des erreurs.

Partager cet article

Repost 0
Published by Merlin - dans Histoire
commenter cet article

commentaires

Jean-Pierre 26/09/2005 10:45

Rupert Sheldrake propose une explication ?¿, celle des morphics fields (champs morphogénétiques ou résonance morphique) mais il n'apporte aucune preuve satisfaisante à l'appui de sa théorie qui est sans doute aussi insensée que brillante. Mais je reste semblable à Saint Thomas, je ne crois que ce que je vois et/ou dont on m'apporte la preuve intangible.
Bisous du lundi

Viviane 25/09/2005 22:23

Ce que tu dis de la jeune génération qui sait tout sans avoir jamais appris est vrai. je me rappelerai touours il y a dix ans l'arrivée de l'ordi à la maison, mathilde alors agée de cinq ansd a mis à peu près une demi journée à savoir aller seule sur internet...
je découvre quant à moi dix ans plus tard et encore péniblement. On ne doit pas être faites pareilles elle et moi, pas les mêmes memes...

Jean-Pierre 25/09/2005 21:16

Des problèmes avec la B d D. Je te répondrai demain en détail. Merci !

Jean-Pierre 25/09/2005 21:05

Merci de ton passage Luc !
Comme toi, j'essaie de comprendre les questions que nous posent toutes ces évolutions. Je vais bientôt tenter d'aborder le langage et ses mystères...

La devise ? J'aime beaucoup cette formulation qui me donne l'illusion de récupérer une partie de mon libre-arbitre. ;o)) Mais c'est chez moi un combat quotidien vieux de six décennies.

Comeau-Montasse 25/09/2005 17:45

j'aprécie beaucoup ce travail de présentation nourri d'histoire que tu nous donnes à propos de la mémétique

quant à ta devise du jour
c'est un éveilleur puissant à conserver sur son front
(à l'intérieur)