Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mai 2011 6 14 /05 /mai /2011 00:07
L'âge du cuivre


   La fin du Néolithique voit apparaître des objets et des récipients en terre cuite. Grâce encore au feu et à des fours rudimentaires, l'homme a inventé le mème de la poterie dans toutes ses acceptions.
   Mais bientôt, les observations des esprits les plus curieux vont se focaliser  sur des écoulements de liquides jaunes le long des pierres qui enserrent le feu. Ces découvreurs vont aussi se rendre compte que ce liquide en durcit en refroidissant et prend la forme du creux du foyer dans lequel il s'est répandu.
  Ce sont les débuts de l'âge du cuivre pendant lequel des expériences métallurgiques vont être réalisées mais dans des proportions tout à fait raisonnables car ce métal bien ductile, comme l'or et l'argent ne présente guère qu'un intérêt décoratif. Ces métaux sont viables pour des bijoux mais pas pour des armes ou des outils.

 

L'image « http://idata.over-blog.com/0/13/42/39/cuivre.jpg » ne peut être affichée, car elle contient des erreurs.
Pépite de cuivre trouvée dans le lit d'un gave (2cm X 1,5 cm)

   L'âge du cuivre correspond du point de vue culturel au calcolithique au cours duquel les productions en pierre et en os demeurent très largement majoritaires. Il s'étend globalement de - 2500 à - 1800.
L'image « http://idata.over-blog.com/0/13/42/39/hachecu.jpg » ne peut être affichée, car elle contient des erreurs.
Hache de cuivre du Calcolithique

    À cette époque on voit s'édifier des mégalithes d'importance comme ceux des alignements de Carnac ou le complexe solaire de Stonehenge en Grande Bretagne.

L'image « http://idata.over-blog.com/0/13/42/39/alignements.jpg » ne peut être affichée, car elle contient des erreurs.
Les alignements de Carnac (56)

   Le plus ancien artisanat du cuivre connu date de - 4500 à - 4000 et en en a trouvé des éléments en Bulgarie...
  Par contre, dans les civilisations précolombiennes, le cuivre était encore utilisé à l'arrivée des conquistadors, au XVIè siècle. Mais il est vrai que les Incas et les Mayas n'ont guère connu d'âge de la métallurgie en tant qu'industrie.



 Il est intéressant de noter qu'une fois de plus les progrès humains ont eu un recours nécessaire au feu et que ce sont des observations autour du foyer entretenu régulièrement et entouré de pierres qui ont permis à Homo sapiens sapiens de faire ces bonds culturels assez fantastiques :
- La découverté du sacré et les prises de pouvoir qui en découlèrent
- Le recul de l'anxiété grâce au confort nouveau que le feu procurait aux groupes humains
- L'observation des actions du feu sur la matière et les conséquences dans la modification des états des matériaux aiguisant les capacités déductrices de l'homme
- Les effets de cohésion sociale du foyer, regroupant les familles, créant les langues premières, générant des villages, allaient devenir considérables dans l'avènement de véritables civilisations...


Partager cet article

Repost 0
Published by Merlin - dans Histoire
commenter cet article

commentaires

Jean-Pierre 03/10/2005 21:02

Le concept de "convergence" peut sembler déterministe mais pour moi, il n'a
pour fonction que de faire émerger les meilleures solutions.
Les langues africaines sont très intéressantes pour la paléolinguistique comme celles de méso-Amérique. Tu verras...

viviane 03/10/2005 18:15

Par avance ce concept de convergence va me passionner.
est il à l'oeuvre dans le temps et dans l'espace pour faire découvrir aux peuples -sans qu'on puisse imaginer de transmission des savoirs- les figures géométriques ou volumiques telles que le triangle,; le cercle ou la pyramide?

Et puisque tu vas t'atteler au langage, sais tu qu'en Afrique, il n'y a pas de mots pour différencier "beau" de bon ou " courageux" dans la quasi totalité des dialectes?

Jean-Pierre 02/10/2005 21:10

Merci Luc. Je trouve que l'aventure humaine a été une belle histoire. J'aimerais tant, comme toi, qu'elle puisse le rester. Mais, & je crois que tu le ressens aussi cruellement que moi, il y a tout lieu d'être inquiet par les temps qui courent. Je pense au roman de René Barjavel "Ravage" qui - à cet égard - était rien moins que prémonitoire...
Peut-être que notre civilisation périra par le feu si elle continue.
J'ai des craintes pour un avenir pas si lointain ! Pour nos petits enfants peut-être.

Jean-Pierre 02/10/2005 21:04

Je parlerai en effet de la théorie mimétique de Girard qui, même si elle est trop orientée à mon goût vers la civilisation judéo-chrétienne et ses apports "universels" ¿, présente un grand intérêt dans la mise en évidence du rôle des neurones miroirs.
Pour moi, l'imitation est une des données fondamentales de tous les apprentissages des enfants et des adolescents. Mais les adultes ne sont pas exempts de cet "imitationnisme forcené".
Je parlerai aussi de ce concept de "convergences" qui va bien au-delà de l'imitation mais qui crée les mêmes comportements à des dizaines de milliers de km car les Homo sapiens qui les fabriquent ont eu exactement les mêmes besoins : le hasard et la nécessité ou les imposés chaotiques de l'évoulution d'une espèce.

Luc Comeau-Montasse 02/10/2005 15:05

Dac avec Viviane
c'est un conte très doux à écouter que tu nous donnes là
paroles et feu en même temps.

J'espère que de très nombreux yeux/oreilles viendront boire ce nectar.