Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mai 2011 6 14 /05 /mai /2011 12:02

A quoi la mémétique peut-elle bien servir ?

 

Comme tout changement de point de vue, à élargir notre champ de

vision.

L'hypothèse mémétique propose comme je l'évoquai plus haut d'étendre

la notion du vivant au domaine culturel.

 

Oui Bertrand. Il paraît évident que ce qui est issu du vivant est vivant.

Quoi que il faudrait le démontrer...

 

 

 

Chausser les lunettes de méméticien :

 

- Amène à considérer les idées vivant à travers nous sans que nous

ayons plus de contrôle sur elles que la Terre en a sur les plantes, les

animaux ou nous même.

- Revient à se considérer comme du terreau pour les idées. Et donc

prendre de la distance pour ne plus s'imaginer créateur de celles ayant

poussé chez soi.

 

Tout ce que tu dis là est très sage. Personne ne peut se considérer comme créateur des idées qui l’animent. Mais ces idées ne sont que phénomènes de mémoire, de communication, de mimétisme retenu et intégré. L’image du terreau fait un peu pub pour « Jardiland ». Je ne me considère pas comme terreau à idées : je n’ai même pas cette prétention car même le terreau se vend cher. Non, je suis —enfin je le crois — un être vivant susceptible de capter comme toi les idées des autres, de les retenir et de les agencer à ma façon dans mon cerveau de 1600 cm3. Oui, tu vois une capacité de Néanderthal !

Donc 98 % de déterminisme génétique et de fidélité mémétique, mais quelques miettes de libre-arbitre, d’originalité et de créativité personnelle pour laquelle je mets aussi en œuvre ma volonté et mon désir de sortir des poncifs, des schémas moutonniers et d’un panurgisme utile à certains égards mais trop point ne faut !

 

 

 

 

 

- C'est développer un autre regard qui nous ferra voir différemment tout

ce qu'on connaissait déjà et ce qu'on découvrira.

Pour revenir à notre premier écueil, on comprendra sans doute un peu

mieux (enfin si cette graine qui me semblait mure l'est réellement) que la

mémétique ne se situe pas au même niveau que les différents domaines

de recherche. Elle est un changement de point de vue et donc on peut

dire qu'elle est partout en ce sens que chacun peut chausser les lunettes

de méméticien pour continuer ses recherches en ethnologie ou autres

disciplines.

 

Ça les lunettes c’est une idée ! Un même qui a envahi ton esprit, ton terreau. Au fait, tu le tiens de qui ? Car comme le disait si bien l’instituteur que fut Jules RENARD :

 

 "N'importe quelle idée semble personnelle, dès que l'on ne se rappelle plus à qui on l'a empruntée."

Ça figure dans le site de la SFM !

 

Les féministes pures et dures (genre Amazones) disent elles aussi qu’il faut chausser les bonnes lunettes pour voir la vie en féministe.

Je suis en relation avec certaines d’entre elles mais je dois avouer que moi je chausse les lunettes d’une humanité sexuée (femmes + hommes faisant des enfants…) Toute vision partielle ou partiale ne peut être qu’insuffisante et erronée. Il y a entre les hommes et les femmes de nos sociétés une complémentarité à la fois innée et culturelle.

Pour observer les mèmes et faire avancer le paradigme mémétique il faut adopter les différents points de vues afin de bien rendre compte de la complexité des cultures humaines et de leur évolution qui s’exerce il est vrai sur un mode tout à fait darwinien.

Il faut le faire savoir aux nuls : j’en fais partie ! Aux moyens tout à fait lambda (c’est la majorité) mais aussi aux gens très intelligents qui sont — le plus souvent — les mieux à même de faire comprendre au plus grand nombre des notions complexes qui demandent réflexion, abandon de tout dogmatisme et observation de plus en plus pointue, rigoureuse, des phénomènes et des processus en présence.

        

9 (9)

        

6 (8)

 

 

 

Avec ce nouveau regard le chercheur verra peut-être autrement sa

discipline et ce qu'il observe. Il établira peut-être des relations qu'ils

n'auraient pu imaginer auparavant.

En dehors de la recherche, chacun de la même manière portera un

regard différent avec un peu plus de recul sur ce qui se passe en lui.

S'il veut aller plus loin il pourra devenir méméticien, c'est à dire étudier

les mécanismes de reproductions, mutations et sélections des idées afin

de faire avancer leur compréhension.

 

 

Bertrand

 

 

Tout est question de lunettes Bertrand ! Moi j’en ai acheté un lot dans un magasin d’optique mutualiste et j’ai demandé des doubles foyers pour voir de près et de loin et surtout des verres bien ouverts qui permettent d’observer à 360 ° car il faut balayer et changer de point de vue. Mais chaque paire a sa spécificité et aucune n’est habilitée à regarder les mêmes objets.

J’aime « essayer » de voir, d’observer aussi avec toutes les puissances de 10 disponibles, de 10^+23 à 10^-15 mètres. Ça donne de la marge ! Pour ça j’utilise des prothèses visuelles plus puissantes. Télé, micro etc…

 

Tout dépend du point de vue auquel on se place en définitive.

 

@micalement,

 

 

 

 

Jean-Pierre

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Merlin des mèmes - dans Mémétique appliquée
commenter cet article

commentaires