Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 décembre 2010 1 06 /12 /décembre /2010 17:53

Après un an de tergiversations et d'explications outragées de la par t du GIEC, on comprend mal que ces grands scientifiques ne prennent pas en compte le refroidissement de l'activité solaire depuis 1998, et la quasi disparition des taches solaires au cycle de 11 ans. Vincent COURTILLOT revient sur ces éléments du débat, questionné par une Audrey PULVAR assez maladroite et un rien agressive :


Vincent Courtillot
envoyé par franceinter. - Regardez les dernières vidéos d'actu.

 

 

L'étrange panne du soleil

(Avec C dans l'air d'Yves Calvi)

 

Panne de soleil inquiétante

(Sur le blog de Merlin ; ce n'est pas moi...)

 

 

Lundi 7 décembre 2009

Je crois que le monde actuel est un peu fou et que beaucoup de responsables ou d'irresponsables confondent allègrement pollutions, destructions d'origine agricole ou industrielle avec effets sur le climat et bien entendu "réchauffement climatique"
engendré par les activités humaines.
Au passage, personne ne remet en cause la population humaine qui est de 6 milliards et demi et passera rapidement à 9 milliards alors que c'est ce déséquilibre patent qui est à l'origine de la déforestation et du saccage des ressources naturelles, y compris celle des hydrocarbures.
À l'occasion du Sommet de Copenhague, on pourrait penser que des débats contradictoires pourraient voir le jour autour de cette notion de réchauffement climatique d'origine humaine, mais l'ONU et le GIEC ne lâcheront sans doute rien car le but est autre que celui d'une simple prise de conscience de la responsabilité humaine dans les pollutions et la détérioration de surface de notre Planète Bleue.
En fait, je suis convaincu qu'il s'agit d'un moyen détourné pour donner aux citoyens humains un sentiment de responsabilité et de culpabilité supplémentaire après celui des guerres, de la colonisation et de la traite esclavagiste atlantique pour lesquelles il aurait fallu se repentir, compatir et passer aux dédommagements. Là, il va falloir que le bon peuple se serre un peu plus la ceinture et paie des taxes carbone et autres prélèvements tandis que nos élus ou hauts responsables se chaufferont les fesses dans les immenses palais dorés de la République ou sous les ors des monarchies en place ou des dictatures en devenir.
Tout cela constitue une ensemble pitoyable de scandales, de trésors de manipulations en tous genres. Et pourtant, je suis très sensible à la mauvaise gestion que font les grands de ce monde des ressources de notre géoïde à tous.

Mon poème sur ce sujet
(Il n'y est pas question du climat modifié mais de pollutions)

















Les mensonges du GIEC
(Cliquer sur ce lien)
Repost 0
11 novembre 2008 2 11 /11 /novembre /2008 17:56
Storytelling, marketing viral, télé-réalité, swap, feuilletons tranches de saucisson, coachs conseils et redresseurs de torts en ligne, le formatage des télespectateurs et plus généralement de tous les citoyens (allons enfants de la patri-i-e !) se poursuit avec l'aide et la participation du monde politique qui prend la part du lion...
Mais le cinéma et la littérature aussi. Nous sommes cernés !... Toutes les manipulations nous attendent sur la distance, en longueur et profondeur.
Soyez vigilants !


"De Reagan à Bush, et donc à Karl Rove, du Watergate à l’Irak, c’est ici la partie la plus intéressante de l’analyse de Christian Salmon dans son décryptage des limbes de la politique moderne. Celle d’un monde où réalité et fiction copulent et cohabitent dans notre rapport au réel et à l’imaginaire. Ici, c’est non seulement le réel qui est en danger, mais aussi le futur. Salmon précise : "Le monde de demain sera le résultat d'une lutte entre les narrations imposées et les contre-narrations libératrices."

Et en France, où en sommes-nous ?


Christian Salmon 3/3
envoyé par rue89

Et pendant ce temps-là le Ministère de l'Éducation Nationale
fait de la mémétique préventive.


Article paru ce jour-même dans le quotidien Ouest-France, p. 4

Qu'est-ce que ça doit être aux RG et dans tous les services de renseignement ?

Finalement, nos enfants et nos petits enfants n'auront pas tort de nous accuser si nous ne nous redressons pas, le poing levé, pour dire HALTE À TOUT CE GÂCHIS DE LA NATURE ET DES ÊTRES VIVANTS QUI LA COMPOSAIENT JADIS !


Copiez-collez cet URL dans votre navigateur :
http://nosenfantsnousaccuseront-lefilm.com/
(Puis cliquez  sur voir la bande-annonce)

Faites de la mémétique vous dis-je...
Repost 0
Published by Merlin le zététicien des Mèmes - dans Les mèmes diffusés par les médias
commenter cet article
23 mars 2008 7 23 /03 /mars /2008 09:09

Voici un commentaire - réponse à une remarque de Jean-Michel ABRASSART - à propos de son balado # 42 sur son blog


Pour mieux comprendre le personnage de Jean-Michel ABRASSART dans ses oeuvres. Ça vous fait rire ? Pas moi !


Ma réponse et dernier commentaire qui n'a pas été publié. Censuré ?




Bonjour Jean-Michel,

Des tonnes d'exemples d'interstices pseudo-scientifiques dans les médias sont analysés dans sa thèse. Elle est disponible gratuitement sur le net, il suffit d'aller la lire.


Je parlais du balado #42. Pas de la thèse de Richard MONVOISIN...


Oui, comme tu dis "des tonnes" ! J'ai sur mon disque dur cette thèse de (depuis un certain temps déjà...) Elle est dans le dossier "thèses compilations". Je n'ai pas manqué de me questionner pour essayer de savoir quelle était cette
didactique de l'esprit critique qu'il proposait...
À part quelques gadgets présentés ± sous forme de tests ou de questionnaires aux étudiants, je n'ai vu aucune ombre de traitement didactique sérieux, ni de pédagogie, ni le moindre système de pensée permettant plus tard aux élèves d'accéder à l'esprit critique. Ce qui est présenté est essentiellement un catalogue de l'esprit de critique dans lequel tout est critiqué (à juste titre le plus souvent) mais rien de positif n'est proposé pour procurer et mettre en place les bases d'un véritable esprit critique, vigilant et rigoureux.

J'ai beaucoup pensé aux procédés habituels de nos hommes politiques qui critiquent continuellement leurs adversaires mais ne savent pas faire de propositions concrètes qu'ils seront capables de tenir... (Ce n'est qu'une analogie.)


La pédagogie est un art. La didactique & le savoir-faire en matière de traitement didactique des savoirs pointus sont un ensemble de techniques de traitement des savoirs à transmettre. Pour le reste, les neurosciences sont à la fois une science dure et des possibilités de retours a posteriori vers les pratiques enseignantes, pour vérifier leur validité & leur efficacité.

Enfin, je ne vois nulle part les procédés pédagogiques, les stratégies mises en oeuvre pour faire évoluer les représentations par la mise en action de conflits cognitifs qu'il faut résoudre de manière expérimentale ou rationnelle.
Le concept de didactique lui-même est évoqué de manière très sommaire et par trop superficielle.
Et puis, à quoi bon parler de "référentiel bondissant" quand on sait que ce n'est qu'un épiphénomène (ce que reconnaît R M d'ailleurs...) Le référentiel bondissant aléatoire étant beaucoup plus savoureux quand il fait remporter le grand chelem du tournoi des 6 nations au XV de France ! ;o))
Pour une didactique de l'esprit critique ? Ce serait donc ça l'esprit de la zététique brochienne ?
444 pages de compilations ; un compendium qui est tout sauf une thèse/théorie personnelle avec des solutions pédagogiques et didactiques originales et efficaces.


22 mars 2010 01:25

 

Repost 0
25 juin 2006 7 25 /06 /juin /2006 12:04
La publicité

Pour Luc Le Bateleur ! Ainsi ce sera pour lui une double peine. Un double éclat de rire obligatoire !


Alors que mes comparses méméticiens de France sont en train de débattre au sujet de la propagation des mèmes, on a ici avec les mèmes de la publicité en général et de celle faite aux lessives en particulier, une fine analyse de la manière dont on répand les concepts culturels dans les milieux ménagers français.

Dans les milieux autorisés par contre, on s'autorise à penser qu'une telle propagation mémétique est le fer de lance de l'économie française...
Tous vos commentaires sont les bienvenus, bien entendu !






L'image « http://62.233.33.192/0/13/42/39/coluche-rire.jpg » ne peut être affichée, car elle contient des erreurs.

Coluche et son rire



 - La publicité à la télévision, ça s'adresse uniquement aux débiles mentaux. J'le dis parce que si y en a parmi vous, ça s'adresse à eux... Les autres, circulez, y a rien à voir.  Allez hop.
 - Ben, y en a beaucoup qui restent, hein.  C'est sympa. on se sent moins seul.
 - Alors, la publicité à la télévision par exemple vous avez, surtout c'est pour les lessives.  Je sais pas, on doit en manger parce que y nous en vendent.
 - Heu... hou la la!
 - Alors par exemple vous avez :
 - Madame, je vois que vous achetez un baril d'Ariel, si j'vous l'reprends et que je vous en donne deux où y a rien d'écrit ???
 - Oh ben non alors !
 - Heu, heu.  Vous voyez, il faut vraiment être con pour pas prendre deux  barils à la place d'un. 
- Hé, vous imaginez la bonne femme qui dirait :
 - Ah ben merci, vieux.  Salut hein. Allez hop là.
 - Allez, revenez, ça va pas.  Coupez!  On va la refaire. c'est pas bon...
 - Et puis qu'est-ce que vous avez aussi ???
- Vous avez le nouvel Omo.
- Ah! Il est bien le nouvel Omo.
- C'est celui qui lave encore plus blanc que blanc.
- Moi, j'avais l'ancien Omo qui lavait plus blanc et il lavait déjà bien hein.
 - Mais maintenant il y a le nouvel Omo qui lave encore plus blanc.
 - Moi j'ose plus changer de lessive, j'ai peur que ça devienne transparent après.
 - J'ai déjà l'air con avec des rayures, hein.
- Ils rigolent en plus.
- Bon. Parce que j'suis allé voir Mr. Omo et j'y ai dit : "Dites donc, je m'excuse de vous déranger pendant le repas..."
- Parce qu'il était à table avec des enzymes à lui. 
- Alors il était là...
- J'y ai dit : Je m'excuse de vous déranger, Monsieur Omo.  Le nouvel Omo, est ce qu'il lave plus blanc que l'ancien Omo ???
 - Heu... il lave plus blanc, le nouvel Omo!
 - Mais l'ancien Omo, il lave... moins blanc alors?
 - Non, l'ancien Omo, Il lave... blanc!
 - Ah bon... Parce que moi, heu, blanc, je sais ce que c'est comme couleur c'est blanc.
- Moins blanc que blanc, je m'doute. ça doit être gris clair.
- Mais plus blanc que blanc j'vois pas.
- Qu'est-ce que c'est comme couleur ???
 - C'est nouveau, ça vient de sortir!
 - Ah bon, on peut pas discuter alors ???
- Bon. C'est pas ça, c'est pas ça, attends.
- Hé, alors.
- Le nouvel Omo c'est celui qui lave la tache qui est cachée dans le nœud du torchon.
 - Vous avez vu ça à la télévision ???
- Y a le torchon, C'est deux gonzesse qui font la publicité, complètement abruties.  Y en a une, elle sait même pas qu'il y a un nouvel Omo.
- Heu... l'autre, elle dit : "Ben dis donc ? T'en as fait une grosse tache sur ton torchon."[.....]
 - Elle est triste la gonzesse, elle a vu la grosse tache. Et l'autre elle est toute gaite.
- Elle dit : "Ah! Ouaf, ouaf!"
 - Elle est toute gaite, alors elle dit :
 - "Bon ça fait rien avec mon nouvel Omo!"'
 - Alors l'autre elle sait même pas que ça existe le nouvel Omo.
 - Quoi! , Y a un nouvel Omo
 - Alors l'autre :"Ben oui hé con."
 - Et alors elle dit : "Regarde bien le nouvel Omo. Tu vois la grosse tache sur le torchon ???
- Je fais un noeud. Tac... et plus la tache!
- Et l'autre elle est sciée.
- Le nouvel Omo, ça lave la tache qui est cachée dans le nœud du torchon. - Mais il est bien le torchon après. Il est propre. Il est aussi propre qu'avec l'ancien Omo sans faire le nœud.
- C'est plus long, faut faire les nœuds.
 - D'ailleurs, celui qui a 5 kilos de linge, il fait les nœuds le lundi, il fait la lessive le mardi et puis après il a toute la semaine pour défaire les nœuds.
 - Parce que les nœuds qui ont été dans l'eau, bonjour hein.
 - Qu'est ce qu'il y a encore comme lessive? Y'a Persil antiredéposition! Ah, voilà une lessive qu'elle est bonne.   Et pourquoi qu'elle est meilleure que les autres, s'il vous plaît ???
- Eh bien parce que c'est écrit dessus.
- C'est parce qu'elle est an-ti-re-dé-po-si-tion.
 - Y en a six qui suivent. C'est intéressant hein ?
 - Bon, Eh oui, monsieur. C'est écrit dessus qu'elle est meilleure que les autres comme lessive Persil, parce qu'elle est antiredéposition.
 - Je pose une question maintenant.
- Je pose une question.
 - Qu'est-ce qu'elles font les autres lessives ???
 - Hein, Qu'est-ce qu'elles font les autres lessives ???
 - J'attends.  Les autres lessives, elles soulèvent la crasse qu'y a dans les fibres, elles lavent la crasse qu'y a dans les fibres et après qu'est-ce qu'elle devient la crasse propre.
 - Elle se "re dépose" dans les fibres, on vous l'a déjà dit et répété!
 - Tandis qu'avec Persil anti-redéposition non! Persil anti-redépositon soulève la crasse qu'est dans les fibres et après elle l'a retient avec ses petits bras musclés tandis qu'avec le pied elle tape dans la machine : "Enlevez le linge, je retiens la crasse."
 - Alors la Mère Denis arrive sur sa tornade blanche en poussant son cri :
 "Mère Deniiiis!"  Ah non, ça c'est Gueule de Rak. J'les confonds tous les deux, moi.
- Bon,  elle arrive, elle retire le linge et la crasse s'en va dans l'égout avec la couleur puisque justement c'est de là que vient l'expression bien connue... - On ne souffle pas!
 - Les goûts et les couleurs.  Merci quand même
 - Bon. Alors voilà. Qu'est-ce qu'il y a encore.
-  Ah!  Ah oui.
-  Y a des fois, y a des publicités formidables.
 - À la télévision, il y a ce qu'on appelle les classique de la publicité audiovisuelle.
 - Alors vous avez : "Vivagel bien sûr!" De Jacqueline Muette. Une ancienne speakerine... ça les esquinte hein.
- Elle arrive, elle est assise sur sa petite chaise : Avant votre émission préférée faites un poisson surgelé.  Viiivagel ben sûr ça fout les moules.
 J'en ai acheté pour voir.  C'est des poissons carrés avec les yeux dans les coins. Vous enlevez la tête et la queue, il reste un bouillon de cube et de la sciure.
 - Bon. Qu'est-ce qu'y a encore.
- C'est fini on se calme.
 - Ah! Y a les contrepèteries qu! sont très bien.  Par exemple vous avez :
 "Mammouth écrase les prix" qui vous fait dans l'autre sens "Mamie écrase les prouts!"
 - Eh oui madame, vous avez trouvé.  C'est encore un militaire qui gagne une tringle à rideaux.
 - Heu! Qu'est-ce qu'y a encore ???
-  Ah! Y a ce qu'on appelle aussi, à la télévision, les campagnes jumelées. Pendant trois semaines, ils font les dragées Fuca...  Les dragées Fuca... Voyez ???
- Chlaf! Faut tes prendre par deux. ça fait : un, deux, trois! Chlafff!
 - Les dragées Fuca c'est un peu comme les Bisons Futés, c'est pour éliminer les bouchons, mais les Bisons Futés c'est sur les routes, les dragées Fuca c'est dans les chiottes quoi.
 - Alors, pendant trois semaines, ils font les dragées Fuca.  Chlafff! Chlafff! Deux le matin, rien le soir.
 - Pardon, monsieur, la pharmacie siou plaît?
 - Suivez la ligne jaune!
 - Et après. pendant trois semaines, ils font Ajax WC qui nettoie tout, du sol au plafond!
 - C'est pour le cas où qui y en aurait qui atteindraient le plafond, voyez. Parce que des fois, on n'a pas le temps de s'asseoir avec les dragées. Celui qui rentre dans les chiottes, Chlafff.  Entièrement moucheté... C'est pour ça qu'y a des verrous dans les chiottes.
 - Je m'disais : pourquoi qu'ils mettent des verrous dans les chiottes ??? De toute façon, le mec qui est dedans y va pas sortir hei.
-  En général il est venu de son plein gré, exprès tout seul.
 - C'est pour éviter qu'il y en ait un autre qui rentre et qui a pris les dragées
 Fuca... Chlafff! Et qui vient pour la deuxième couche. Et alors :"Merde, y a quelqu'un! Merde!".
 - C'est salaud.
- Bon, alors. Heu, qu'est-ce qu'il y a encore ???
 - Ah! Y en a deux, formidables, qui passent après le journal télévisé, quand on mange. C'est après le Docteur Gicquel...
 - Docteur Gicquel il arrive. Toute la misère du monde! Il a dû être mazouté avis les autres oiseaux là-haut hein? Dans les dégazages.
 - Quand y a un avion qui s'écrase dans le monde, c'est sur les pompes à Roger Gicquel!
- C'est toujours des informations épouvantables : "Un chien a mordu une vieille dame...", Vous vous rendez compte de la vie de ces pauvres bêtes : être obligées de manger des vieux. Tout ça... Une horreur!
 - Alors, juste après quand on est à table y a deux nouvelles pubs : Y en a une c'est pour les semelles qui absorbent les odeurs. 
 - Mon mari puait des pieds, les chaussettes collaient dans le fond, tout ça!
 - Tu veux encore du jambon pour finir ta purée?
 - Non. ça va, merci!
 - Et y en a une autre c'est le tampon qui s'écarte tout seul dans le bocal.
 - Dégueulasse!
 - Et y a des mecs qui écrivent pour avoir l'adresse du bocal!
 - C'est une horreur!
 - Bon! Qu'est-ce qu'y a encore ???
- Ah oui! Dans les lessives, alors là vous pouvez  vérifier C'est écrit sur le paquet, vous avez par exemple Gamma, la lessive poids lourd.  Pour laver les camions.
 - Vous avez Calgon.  C'est la lessive qui lave l'eau avant de laver le linge, pour  le cas où qui y aurait des cons qui laveraient leur linge à l'eau sale! Voyez ???
 - Et puis vous avez Bonusque qui lave aussi propre à l'envers qu'à l'endroit,
 parce que avant la lessive elle était con! Elle lavait le devant et puis elle se
 barrait!
 - C'est terminé! Maintenant les enzymes y font le tour :  V'nez voir, y a encore à becqueter derrière!
 - C'est bonusque hein.  A pas confondre avec Guy Nusque, hein.
- Non,  parce que c'est en paquet aussi... mais faut amener son cadeau hein!
Repost 0
30 mai 2006 2 30 /05 /mai /2006 23:10
Des dirigeants qui n'ont pas leur langue dans leur poche...

  French President Jacques Chirac explains why he ran out of a meeting of European Union leaders in Brussels after a French business representative starting speaking in English. "You cannot base a future world on just one language, just one culture," he said. "It would be a dramatic decline." In French with English and Dutch subtitles. Followed by comment from Tony Blair, UK Prime Minister.
Mais où sont donc planqués les meilleurs mèmes de la langue ? C'est une lutte sans merci ! Whithout thank you ! LOL  or MDR as you like it si vous préférez...
(°!*)



Repost 0
17 mai 2006 3 17 /05 /mai /2006 21:02
L'imitation reste le meilleur moyen de se réaliser, dans toutes les disciplines, qu'elle soit copie servile, pastiche ou détournement. C'est à partir de cette capacité de mimétisme que l'on observe des mutations des mèmes qui peuvent avoir du succès...

  Cette vidéo musicale circule sur la toile Da Raignée, bien codée et pas toujours décodée. C'est bien le Canon de Johann PACHELBEL revisité par un jeune Taïwanais qui lui a donné un nouvel élan canon-rock. Ce vire tue ose (peut-être un peu aussi grâce aux logiciels de "montages musicaux") fait donc dans la copie assez peu conforme mais ce n'est pas si désagréable après tout !...
N'est-il pas ?

Il s'appelle JERRY C.



  En d'autres temps et d'autres lieux des interprètes de talent ont revisité Bach, un autre compositeur Allemand que vous connaissez peut-être. Je me souviens avec émotion de Jacques LOUSSIER qui, pour notre plus grand plaisir a fait du play BACH un régal de virtuosité et de réinventivité. Je connais également quelqu'un qui l'a fait à l'orgue itou mais je ne vous en parlerai pas. Peut-être - tout juste une petite séquence - pour la fée de Brocéliande ? Un jour bientôt !
Au fait Jerry C, tu veux bien me refaire la Fantaisie de Pachelbel qui est chez le Petit Goublin en rock, around the clock ?
Un grand merci à Luc et à Baboo.
Repost 0